Mise en oeuvre du système participatif de garantie

Les acteurs de l’agriculture biologique ont bouclé une tournée d’une vingtaine de jours dans la zone maraîchère des Niayes dans le cadre de la mise en œuvre du projet Spg./

La tournée de travail tournée de travail entreprise par les acteurs du secteur de l’agriculture biologique entre dans le cadre de la création et la mise en place de 5 comités locaux dans ladite zone choisie pour abriter la phase teste du projet Système participatif de garantie. Lequel projet est porté par la Fenab avec l’appui financier de l’Ong Heks/Eper. C’est ainsi que respectivement dans les localités de Bayakh, Darou Khoudos, Notto Diobass, Mékhé et Keur Sayib Ndoye de comités ont été installés. Chacun d’entre eux est composé de 13 membre dont des producteurs bio, des représentants d’associations ; de consommateurs, de commerçants mais transformateurs, commerçants et d’Ongs. Leur mission est d’assurer le contrôle interne au niveau des parcelles de production biologique. Lequel contrôle se fait à base du cahier des charges de l’agriculture Bio-Sénégal.

Il devra s’agir avec ces dits comités, selon le coordonnateur de la Fenab, Ibrahima Seck, de travailler à qualité de la production mais aussi de permettre une certification biologique et moins coûteuse  contrairement à celle par les tiers qui est très onéreuse pour les paysans. Pour dire que le Spg sera porteur du label Bio-Sénégal. Puisqu’après certification des autocollants portant le label Bio-Sénégal seront distribués aux producteurs que ces comités auront suivis et contrôlés. Ce qui, dit-il, va permettre une meilleure visibilité apte à assurer une bonne promotion de l’agriculture biologique. Tout comme il va permettre une traçabilité des produits estampillés Bio Sénégal des champs jusqu’aux plats.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *