Présentation FAPD

La FAPD est une organisation paysanne qui couvre près de 3000 membres de la zone des Niayes dans les communes de Cayar et de Diender

  • Vision

Asseoir une agriculture saine et durable dans les Niayes pour une meilleure sécurité alimentaire.

  • Mission

La FAPD a pris conscience des menaces qui pèsent sur la vocation agricole et pastorale de la zone des Niayes et s’est donnée pour mission d’y stopper la dégradation des ressources naturelles, la perte des terres agricoles et des zones de pâturage, en appuyant les agriculteurs et les pasteurs à redécouvrir des modes de production agroécologiques performantes et en les aidant à professionnaliser leurs activités et à se positionner avantageusement dans leurs filières.

Image associée

La FAPD a beaucoup œuvré au renforcement des capacités en techniques d’agriculture agroécologique dans les Niayes. Mais pour que cette forme d’agriculture soit massivement adoptée, il est nécessaire qu’elle parvienne à concurrencer la production conventionnelle sur le marché. Durant cette période, la FAPD a testé le développement d’un modèle de plateforme performante de soutien à la commercialisation de la production (légumes, fruits, semences, fertilisants organiques, bio-pesticides) de ses agropasteurs membres. Différentes réalisations ont été menées, dans ce cadre, dont notamment :

  • la mise en place et le développement du « GIE SELLAL », structure à but commercial, attachée à la structure associative, chargée de promouvoir la vente des produits horticoles et des fertilisants bio ;
  • le développement d’un circuit-court, de vente à domicile ;
  • l’implantation de kiosques de vente des produits ;
  • le marketing des produits, avec notamment la réalisation et la diffusion de supports publicitaires ;

la facilitation de l’accès des producteurs au crédit de campagne ou d’équipement.

Diffusion de techniques culturales agroécologiques dans la zone des Niayes. La FAPD lutte contre la précarisation des exploitations familiales, en promouvant l’adoption de pratiques culturales agroécologiques dans les Niayes. Depuis 2015, la FAPD encadre 1000 agropasteurs de la Commune de Diender, parmi lesquels, 627 sont aujourd’hui effectivement engagés dans la production agroécologique. Les réalisations majeures, mises en œuvre ont été les suivantes :

–          l’organisation de 45 Champs Ecoles Paysans (CEP), sur différents thèmes de techniques culturales agroécologiques, pour 660 agropasteurs (15 participants par CEP) ;

–          la tenue de campagnes d’information et sensibilisation sur les avantages de l’agroécologie, auprès des communautés d’agropasteurs de la Commune de Diender (90 causeries communautaires) ;

–          la sponsorisation et la co-animation de 72 émissions radiophoniques , traitant de thématiques liées à la production et la commercialisation des produits agroécologiques, ainsi que de questions périphériques liées à l’environnement, à la santé, au foncier agricole, à la promotion de l’équité dans l’accès aux ressources.

 

  • Méthode par laquelle l’organisation génère ses revenus.

Les revenus de la FAPD proviennent de trois sources principalement :

 

  1. en tant que structure associative, ayant une mission d’utilité sociale auprès de la communauté d’agropasteurs des Niayes, la FAPD sollicite les appuis (dons, appuis techniques) de divers organismes, privés ou publics, d’aide au développement ; en particulier, au cours des dix dernières années, la FAPD a beaucoup bénéficié du soutien d’une ONG suisse, dénommée HEKS/EPER et de l’accompagnement technique d’une autre ONG nationale, ENDA PRONAT, dans la promotion de l’Agriculture Saine et Durable (ASD) dans les Niayes ;
  2. récemment, la FAPD a mis en place un GIE, destiné à soutenir le développement de la commercialisation de la production de ses agropasteurs membres, mais dont une partie des profits générés doit aussi servir au financement de la structure associative ;
  • enfin, la FAPD, en tant qu’association, reçoit de ses membres, des contributions sous la forme de cotisations.
  • Denrée principal produit par l’organisation pour réaliser des recettes.

Le commerce de produits horticoles (légumes et fruits) constitue la principale source de recettes commerciales de la FAPD. Aussi, le commerce de semences bio prend de plus en plus d’importance. Tous ces produits sont commercialisés à travers le GIE SELLAL.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *